Le nom de l’établissement est une reconnaissance du poète français Frédéric Mistral (1830-1914), qui est devenu défenseur de la langue provençale. Son ouvrage principal fut Mirèio (Mireia, 1859) œuvre à laquelle il a dédié huit ans d’efforts et pour laquelle il a reçu le Prix Nobel de Littérature en 1904. Il est à noter que notre poète Gabriela Mistral a choisi pour pseudonyme le nom de famille de ce grand poète français.