Présence:


La Corporation Alliance Française du Chili est une institution à but non lucratif, dont la mission et l’objectif principal sont:

  • Travailler pour la diffusion de la culture en général et la culture française en particulier.
  • Diffuser l’enseignement de la langue française, en cas de besoin, créer des établissements éducatifs et / ou centres culturels tant au Santiago qu’en province et
  • Apporter soutien moral et matériel en accord avec ses ressources économiques à tout travail de diffusion culturelle.

 

Au Chili:

 

La Corporation dénommée Alliance Française du Chili a été créée sous le nom Alliance Française par acte notarié du 11 mai 1934 devant le notaire de Santiago M. Javier Echeverría Vial, dans lequel enregistrent ses chartes. Ils avaient eu quatre modifications. À la dernière, le 25 août 1971, change sa dénomination pour Alliance Française du Chili.

En 1932 le Conseil de la Alliance Française du Chili, présidé par Monsieur Rémy Vuillemin (au même temps Président de la Colonie Française), crée le premier collège qui accueille à 50 elévès. En 1934 avec le double des elévès, le Directoire décide acquérir, avec l’aide du gouvernement français, un bâtiment sur la rue Lord Cochrane.

Au même temps on dispensait des cours de français pour adultes pendant la soirée. En 1939 le Monsieur Vuillemin, afin d’améliorer le niveau d’enseignement de français, il obtient que la France envoie un inspecteur scolaire, M. André Lagrange, premier professeur “détaché”. Sous sa direction ouvre le collège sur la rue Pedro de Valdivia. À ce moment-là le Directoire réfléchissait à la création d’un lycée sur un terrain qui a été à l’étude pour l’acheter et aussi la formation d’une société anonyme pour son administration. La deuxième guerre mondiale paralyse les projets. 

En 1942, « Le Comité de la France libre » présidé par monsieur André Piraud, assume la présidence de l‘Alliance Française du Chili et entreprend un vaste plan d’idées. Pour cette raison « La Société Immobilière Française SA » a été créée pour assurer une administration rationnelle et efficace des établissements scolaires à Santiago, le collège Louis Pasteur  de la rue Lord Cochrane et le collège de l’avenue Pedro de Valdivia. De même et grâce à l’aide du Comité de Londres et l’appui de la collectivité française locale, en pleine guerre, la Société acquiert l’immeuble de la rue Pedro de Valdivia et prend en charge le collège de la rue Cochrane. À ce moment-là l’Alliance Française a été l’unique institution qu’offrait des cours de français et en moyenne de 400 elévès ont reçu des cours de langue et civilisation françaises, subventionné par l’Alliance Française.


Pendant, en province, le travail effectué par l’Alliance Française en l’espace de trois années a été exceptionnel: il a rassemblé nombreux groupes des chiliens et français amis de la France qu’ont voulu collaborer pour la cause française mais sont éloignés de leurs compatriotes à Santiago. De telle manière on a fondé le Lycée Charles de Gaulle à Concepción (1943), le Lycée Claude Gay à Osorno (1944) et le Lycée Jean Mermoz à Curicó (1951). Il déjà existait depuis 1891 le collège Louis Pasteur à Traiguén.  

Sous la présidence de monsieur René Barre et grâce à la collaboration de monsieur Jacques Simon, les statuts de l’Alliance Française du Chile ont été modifiés, de cette manière on a formé des sociétés éducatives que, jouissant d’une autonomie puissent administrer les différents lycées et collèges d’une façon efficace, mais dépendants pédagogiquement de l’Alliance Française du Chili. De cette façon on constituerait la Fédération de l’Alliance Française du Chili, comme un organisme central, avec une ramification des sociétés anonymes locales et dans lesquelles elle aurait un représentant au sein des conseils administratifs. À compter de 1960 tous les collèges (Santiago, Curicó, Concepción, Osorno y Traiguén) s’intègrent au Directoire de l’Alliance Française du Chili.

À partir de l’année 1990, on crée en France l ‘AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger), organisme publique d’ordre administratif, avec lequel on avait signé des conventions de fonctionnement pédagogique. 

Au cours de la décennie passée, l’Alliance Française du Chili avait développé deux importants projets éducatifs conjointement avec d’autres institutions: 

  • - En 1992 l’Alliance Française du Chili accueille la demande de monsieur Jacques Lucas, fondateur et Directeur du Collège Français de Valparaíso, à refonder un nouveau Collège Alliance Française sur la base et structures du Collège Français de Valparaíso. À cet effet on a collecté des fonds, efforts et volontés de cette Corporation qu’a dirigé le Projet, avec les projets du Centres des Parents du Collège de Viña del Mar, l’Union des français du Chili, la Société Française de Bienfaisance de Valparaíso et la Société Anonyme de M. Lucas. On forme deux entités: la Société Immobilière Collfran 2000 en commandite qu’est chargé du financement et construction du nouveau Collège et la Corporation Éducative Française de Valparaíso, qu’assume l’administration et la gestion. En septembre 1996 l’Alliance Française de Paris accueille à cet établissement comme partie intégrante du réseau des Alliances Françaises et en avril 1997 le Lycée Jean d’Alembert de Viña del Mar a ouvert ses portes à la communauté de V Région.  
  • - En avril 2004 le Directoire de l’Alliance Française du Chili a accepté, à l’unanimité, soutenir la vente et cession des actifs propriété de la Société Éducative Française d’Osorno S.A., lieu où avait fonctionné le Lycée Claude Gay, et appuyer la construction du nouveau collège situé en Las Quemas, Osorno. Le 1 mars 2005 a commencé à fonctionner 

Le Lycée Claude Gay, depuis école maternelle jusqu’à la Terminale, dans ses nouvelles installations. L’inauguration officielle a eu lieu 30 mai de la même année, avec la présence de nombreuses autorités chiliennes et françaises, un des assistants a été monsieur Alain Le Gourrierec, Ambassadeur de France et représentants de tous les collèges de l’Alliance Française au Chili. 

 

Dans le monde: 


Toute Alliance Française à l’étranger est une association autonome, à but non lucratif, sous la responsabilité d’un Comité composé des personnes de ce pays. Ces comités administrent les associations membres à l’Alliance Française de Paris.
L’originalité principale de l’Alliance Française réside dans le fait que les Alliances prennent la nationalité du pays où sont situées et sont étrangères à toute type de prosélytisme politique et religieux. Ces sont des Associations à but non lucratif dont les revenues servent, exclusivement, à les dépenses de fonctionnement.
Chaque année, un colloque rejoint des différents directeurs de ces Alliances dans le monde pour leur permettre d’unifier leur action culturelle et pédagogique. 

Dans le monde déjà existent 800 Alliances Françaises, réparties en 132 pays avec plus de 500.000 élèves. 

 

Histoire:

 

Alliance Française de Paris

L’Alliance Française de Paris est une Association privée, reconnue d’utilité publique, fondée à Paris le 21 juillet 1883 pour « rassurer la diffusion de la langue et la culture française à l’étranger ».  Son siège est à Paris, 101, boulevard Raspail; où se trouvent le Secrétaire général et les Services centraux de l’Alliance Française: administration, enseignement à l’étranger, manifestation culturelle, diffusion du livre, examens; également l’École de Langue et de Civilisation fonctionne là-bas.

Le Ministère des Affaires Étrangères, d’une part, et l’Alliance Française d’autre part, sont les responsables de coordonner leur action de diffusion de la langue et la culture française dans le monde, donc ils ont signé une convention le 29 septembre 1981. Ce que le Ministère reconnaît la précieuse contribution de l’Alliance Française en cette diffusion et s’engage à favoriser son action sous la façon spécifique que lui confèrent les statuts.

L’histoire de l’Alliance Française remonte au 21 juillet 1883 à Paris. Quelques personnalités rassemblées sous la présidence d’ambassadeur Paul Cambon, elles ont établi d’asseoir les bases d’une association qu’aurait comme but la diffusion de la langue et la culture française dans le monde, en recherchant à établir un véritable dialogue entre les cultures. En quelques mois, on a constitué un Conseil d’Administration. L’Association a été approuvée par le Ministère de l’Intérieur de France et on a fait ses statuts,   qu’ont été   

Approuvées à l’assemblée générale le 10 mars 1884, date réelle de fondation de l’Alliance Française de Paris. 

Le Conseil d’Administration était composé par politiciens, diplomates, écrivains, archéologues, historiens, magistrats, éditeurs, gens de l’église. Des noms illustres comme Ferdinand de Lesseps, Louis Pasteur, Ernest Renan, Jules Verne, Armand Colin font partie de la même institution et pendant des années ils ont travaillé avec détermination à consolider l’existance de l’Alliance et le faire prospérer. Depuis 1886, l’Association est reconnue d’utilité publique.

À partir de l’année 1884 on a créées des institutions similaires au Sénégal, Mexique, en Espagne, à l’Île Maurice. Très rapidement l’Alliance Française a atteint être présent en tous les continents. En 1904, comptait avec 150 comités en France et 450 à l’étranger.

La Fondation Alliance Française est une organisation à but non lucratif d’utilité publique. Elle a été créée en juillet 2007, en séparant les fonctions de l’Alliance Française Paris Île de France.

La Fondation Alliance Française est la référence juridique et morale des Alliances françaises. Lorsqu’on crée une Alliance se demande à la Fondation le reconnaître et l’intégrer au Réseau, par l’approbation de ses statuts. Lorsqu’on a veut étendre, rapporte et demande conseil à la Fondation. La Fondation soutient le recrutement et la formation du personnel. 

Fidèle à la volonté de ses créateurs, l’Alliance Française –sauf en France- elle n’est jamais une institution française qu’une association de droit local, gérée par les hommes et femmes du pays qui l’accueille. Aujourd’hui, c’est un réseau international de plus de 800 associations qui rassemble autour de la langue française des plus de 500.000 élèves.